Isandhlwana, la dernière victoire Zoulou

La bataille d’Isandhlwana est une bataille livrée le 22 janvier 1879 en Afrique du Sud, pendant la guerre anglo-zouloue, et qui s’est soldée par l’une des plus grandes défaites coloniales britanniques.

Une armée zoulou commandée par Ntshingwayo Khoza et Mavumengwana Kamdlela Ntuli, balaie une armée britannique.

Créée par Chaka au début du xixe siècle, l’armée ou impi zouloue est la plus puissante machine de guerre à laquelle vont se confronter les Britanniques en Afrique australe. En 1879, à l’ouverture des hostilités, le roi Cetshwayo dispose d’une armée de 55 000 hommes, enrôlés par tranche d’âge dans 33 régiments ou amabutho (singulier, ibutho)

Si Isandhlwana fut un succès tactique pour les Zoulous il décupla la rage des britanniques. Dans le public et l’armée britannique cette défaite humiliante fit naître un désir de revanche.

ils envoyèrent plus de troupes fraîches, d’artillerie, de moyens logistiques, mais surtout c’est avec un esprit nouveau qu’ils repartirent à la conquête du Zoulouland. Les Britanniques finirent par battre le royaume zoulou.

La bataille est reconstituée à chaque date anniversaire en hommage aux soldats

La chanson « Impi », de Johnny Clegg raconte cet événement.

Deux films racontent cette histoire : L’Ultime Attaque (Zulu Dawn) et zoulou

TheAfricanSchools